1° thème : La Terre dans l'Univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée.

Retour à l'accueil des mots clés

La plupart du temps, vous ne devez retenir que la première phrase. En italique il s'agit d'un exemple, de précisions...

En rouge, vous trouverez la notion du programme dans laquelle on trouve ce terme.

Chapitre 1

biodiversité

diversité biologique prenant en compte :

  • la diversité des écosystèmes ;
  • la diversité des espèces ;
  • la diversité génétique (des individus).

La biodiversité est à la fois la diversité des écosystèmes, la diversité des espèces et la diversité génétique au sein des espèces.

source : WWF junior

L'état actuel de la biodiversité correspond à une étape de l'histoire du monde vivant : les espèces actuelles représentent une infime partie du total des espèces ayant existé depuis les débuts de la vie.

La biodiversité se modifie au cours du temps sous l'effet de nombreux facteurs, dont l'activité humaine.

écosystème élément fonctionnel de base de la biosphère comportant le biotope et la biocénose et leurs interrelations.
biotope milieu de vie caractérisé par ses propriétés physico-chimiques (température, humidité...)
biocénose ensemble des êtres vivants habitant dans un biotope et les interrelations entre eux (relations trophiques, parasitisme, coopération, reproduction...)
biosphère système planétaire incluant l'ensemble des organismes vivants (biocénoses) et des biotopes dans lesquels ils vivent.
espèce ensemble d'êtres vivants pouvant se reproduire entre eux en donnant des individus fertiles.

Chapitre 2

planète

astre, sans lumière propre, en orbite autour d’une étoile.

En fonction de leur densité, de leur composition, et de leur éloignement par rapport au soleil, on distingue deux catégories de planètes :

La Terre est une planète rocheuse du système solaire.

source

internes qualifie les planètes rocheuses : Mercure, Vénus, la Terre et Mars ; elles sont proches du soleil et de petit diamètre.

Leur densité (masse / volume) est élevée en raison de leur nature rocheuse, les composants chimiques de ces planètes sont surtout les silicates et le fer.

externes qualifie les planètes géantes ou gazeuses : Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Elles sont de grande taille, mais peu denses car elles sont constituées essentiellement d’éléments légers, l’hélium et l’hydrogène, avec un petit noyau formé de roches et de glace.
densité

rapport de la masse d'un certain volume d'un corps à celle du même volume d'eau. Plus simplement, en seconde, on assimilera la densité à la masse volumique (la masse volumique de l'eau étant égale à 1).

Pour "visualiser" cette notion, imaginer le volume d'un kilo de plumes (densité faible) par rapport à 1 kg de plomb (forte densité).

satellite objet qui gravite autour d’une planète.

Jupiter possède 4 satellites observables aux jumelles : Io, Europe, Ganymède, Callisto.

Il s’agit bien de satellites car ils ne s’éloignent jamais de Jupiter et décrivent une révolution autour de Jupiter (comme a pu l’observer Galilée).

astéroïdes

petits objets rocheux (composition chimique proche de celle des planètes telluriques : silicates + métaux). La plupart ont leur orbite localisée entre Mars et Jupiter.

Ils sont appelés :

  • météorites quand ils tombent sur une planète ;
  • étoiles filantes lorsqu’ils se consument dans l’atmosphère d’une planète.
comète

petit objet composé d’un noyau de glace, de gaz et de poussières. Lorsqu’elle se rapproche du soleil, l’augmentation de température entraîne l’éjection de gaz et de poussières qui forment la queue de la comète, la rendant visible.

Une comète a une orbite en forme d’ellipse dans le système solaire. La comète de Halley à une période de 76 ans, c’est à dire qu’elle est passée près de la Terre en 1986 elle passera au même point en 2062.

Il existe un véritable réservoir de comètes au-delà de Neptune : la ceinture de Kuiper.

Les comètes passent dans le système solaire, attirées par la gravité de certaines planètes comme Jupiter.

atmosphère

(atmos = vapeur) enveloppe externe gazeuse d’une planète ou un satellite.

Les conditions physico-chimiques qui règnent sur Terre permettent l'existence d'eau liquide et d'une atmosphère compatible avec la vie.

ozone

gaz formé par 3 atomes d'oxygène : O3. La "couche" d'ozone est située dans la stratosphère.

(il s'agit d'une zone dans laquelle la concentration en O3 est plus importante mais pas une véritable "couche" : il y a d'autres gaz !).

 

...une atmosphère compatible avec la vie.

 

source de l'illustration

exoplanète

planète extrasolaire = objet gravitant autour d'une étoile autre que le soleil.

 

source de l'image : conférence "les exoplanètes", 2009

zone habitable

région autour d'une étoile dans laquelle la présence d'eau liquide est possible en surface d'une planète.

Chapitre 3

matière minérale

composants du monde inerte (cailloux, roches, gaz atmosphériques, eau, ions...). Ex : quartz, dioxygène, feldspath, dioxyde de carbone...

molécules organiques

molécules produites par les êtres vivants et contenant au moins du carbone, de l'hydrogène et de l'oxygène (CHO). Ex : protides, lipides, glucides... Synonyme : molécules carbonées

Les êtres vivants se caractérisent par leur matière carbonée et leur richesse en eau.

glucides

molécules organiques sources d'énergie. Polymère formé de sucres simples comme le glucose (6 atomes de carbone). Ex : glycogène, saccharose, amidon.

glucose

protides
molécules organiques azotées, polymères d'acides aminés.
lipides

molécules organiques encore appelées graisses, polymères d'acides gras. Ex : cholestérol, triglycérides.

acides nucléiques molécules organiques porteuses d'information génétique. Polymères de nucléotides. Ex : ADN, ARN.
cellule

unité structurale et fonctionnelle constituant tout ou partie d'un être vivant.
Composée*, chez les eucaryotes, d'une membrane plasmique, d'un noyau et d'un cytoplasme contenant des organites.

*au moins

La cellule est un espace limité par une membrane, partiellement autonome, qui échange de la matière et de l'énergie avec son environnement.

cellule animale (buccale) :

cellule végétale (non chlorophyllienne) :

eucaryote

être vivant composé d'une ou plusieurs cellules contenant un noyau délimité par une enveloppe nucléaire.

procaryote être vivant composé d'une cellule contenant son matériel génétique (ADN) dispersé dans le cytoplasme.
membrane plasmique

bicouche phospholipidique entourant toutes les cellules et délimitant la cellule du milieu extérieur.

La cellule est un espace limité par une membrane, partiellement autonome, qui échange de la matière et de l'énergie avec son environnement.

organite petit élément du cytoplasme d'une cellule possédant une fonction précise : synthèse énergétique pour les mitochondries ; synthèse des protéines pour le réticulum endoplasmique et l'appareil de Golgi...
noyau organite présent dans toutes les cellules eucaryotes et contenant le programme (ou patrimoine) génétique de la cellule.
cytoplasme contenu d'une cellule constitué de liquide comportant différents organites.
unicellulaire qualifie un être vivant composé d'une seule cellule comme une levure ou une bactérie.
ancêtre commun

être vivant hypothétique possédant l'ensemble des innovations partagées par les individus d'un groupe. Ex : les eucaryotes possèdent tous l'innovation "noyau", leur ancêtre commun serait le 1° a avoir présenté cette innovation.

Les parentés d'organisation des espèces d'un groupe suggèrent qu'elles partagent toutes un ancêtre commun.

arbre phylogénétique

représentation des liens de parenté entre différents êtres vivants (y figurent les innovations ou caractères nouveaux et les ancêtres communs).

 

 

source : manuel Nathan p 101

innovation caractère nouveau apparu au cours des temps géologiques et permettant de créer des groupes emboités les uns dans les autres (groupe le + restreint = parenté plus forte) puis un arbre phylogénétique.

Chapitre 4

métabolisme

ensemble des transformations chimiques se déroulant à l'intérieur de la cellule : réactions de synthèse et de dégradation de matière. Ex : photosynthèse, respiration, fermentation.

De nombreuses transformations chimiques se déroulent à l'intérieur de la cellule : elles constituent le métabolisme.

fermentation un type de métabolisme : réactions chimiques de dégradation d'un nutriment (glucose = molécule organique) en absence de dioxygène et libérant peu d'énergie et des déchets : CO2, éthanol.
respiration un type de métabolisme : réactions chimiques de dégradation d'un nutriment (glucose = molécule organique) en présence de dioxygène et libérant de l'énergie et des déchets : CO2, H2O.
photosynthèse un type de métabolisme : réactions chimiques de synthèse de molécules organiques (glucose) en présence de CO2 , H2O et d'énergie solaire et libérant un déchet : dioxygène (O2).
milieu

environnement d'un être vivant, ses caractéristiques (lumière, température, dioxygène...) pouvant influer sur le métabolisme.

Le métabolisme est contrôlé par les conditions du milieu et par le patrimoine génétique.

patrimoine génétique

ensemble de l'information héréditaire (contenu dans le noyau de toute cellule eucaryote) permettant la réalisation des caractères et du métabolisme des êtres vivants.

Le métabolisme est contrôlé par les conditions du milieu et par le patrimoine génétique.

séquence

ordre d'enchaînement des molécules de base dans une macromolécule (ex : ordre des nucléotides dans l'ADN).

source : académie de Rennes

mutation

modification de la séquence des nucléotides de l'ADN.

La variation génétique repose sur la variabilité de la molécule d'ADN : mutation.

ADN

= acide désoxyribonucléique. Molécule informative (portant de nombreux gènes) présente dans chaque chromosome du noyau d'une cellule. Molécule en forme de double hélice, chacune constituée par une séquence de nucléotides.

La transgénèse montre que l'information génétique est contenue dans la molécule d'ADN et qu'elle y est inscrite dans un langage universel.

source

nucléotide

constituant de base de la molécule d'ADN composé par 3 éléments :

  • un acide phosphorique (A de l'ADN) ;
  • un sucre : le désoxyribose (D de l'ADN) ;
  • une base azotée parmi 4 possibles : A, C, T ou G (règle de complémentarité : face à un nucléotide à A (adénine), on trouve un nucléotide à T ; C face à G).
transgenèse

technique d'introduction d'un gène d'un organisme donneur vers un organisme receveur (qualifié de transgénique et nommé OGM = organisme génétiquement modifié).

La transgénèse montre que l'information génétique est contenue dans la molécule d'ADN et qu'elle y est inscrite dans un langage universel.

gène portion d'ADN, précisément localisée sur un chromosome, portant une information déterminant un caractère héréditaire. L'ensemble des gènes constitue le patrimoine (ou programme) génétique.
allèles

différentes versions d'un même gène, issues d'une ou plusieurs mutations.

La diversité des allèles est l'un des aspects de la biodiversité.

Chapitre 5

axe de polarité

droite virtuelle reliant 2 pôles opposés du corps de l'animal. Il y a 3 axes chez les vertébrés :

  • l'axe antéro-postérieur : de l'avant (tête) à l'arrière (queue, jambes) ;
  • l'axe droite-gauche : de part et d'autre du plan de symétrie bilatéral (organes pairs : reins, gonades... ou impairs : coeur...) ;
  • l'axe dorso-ventral : organes du côté du dos (colonne vertébrale) ou du ventre (appareil digestif, respiratoire...).

Ainsi, les vertébrés ont une organisation commune.

attribut caractère d'un organisme vivant permettant de le classer (groupes emboités, arbre phylogénétique).
population groupe d'individus d'une même espèce vivant dans une même zone géographique. Au sein d'une population, il existe une diversité génétique : plusieurs allèles pour chaque gène, certains apparaissent parfois par mutation.
dérive génétique

au cours des générations, dans une population isolée, la fréquence des différents allèles peut augmenter, diminuer ou même devenir nulle. Cela se produit au hasard de la transmission des allèles des parents aux enfants.

La dérive génétique est une modification aléatoire de la diversité des allèles. Elle se produit de façon plus marquée lorsque l'effectif de la population est faible.

sélection naturelle

avantage reproductif apporté par la présence de certains allèles dans un milieu (environnement) donné, à un moment donné.

La sélection naturelle et la dérive génétique peuvent conduire à l'apparition de nouvelles espèces.

Retour à l'accueil des mots clés